Mon stage au sein du programme de l’UNICEF «La Voix des Jeunes» : Ce n’est pas du temps perdu

Avatar Bachelier en Sciences Economiques ,Techicien en Maintenance Informatique
SEZIKEYE Désiré
Inscrit le 25 février 2017
  • 11 Articles
  • Age 27

C’est la dernière semaine de mon stage au sein du programme de l’Unicef «La Voix des Jeunes». Je suis très satisfait de ce que j’ai gagné. Ce stage, qui était centré sur le climat et l’environnement, m’a aidé à acquérir des nouvelles connaissances sur le climat et l’environnement dans les appels que nous avons effectués avec les intervenants dans ce stage. C’était aussi l’occasion de faire des progrès dans l’écriture et de connaître les astuces du blogging. Une autre valeur ajoutée que je ne peux pas oublier de citer, ce sont des nouvelles idées récoltées dans les articles écrits par mes collègues stagiaires, sur les sujets qui leur tiennent à cœur. Ils parlaient de leurs pays et de leurs vies. Donc, j’ai pu connaître 10 jeunes et leurs pays sans payer aucun billet d’avion. Ce stage, qui a duré 3 mois, avait réuni les jeunes blogueurs du monde entier et je représentais le Burundi dans ce stage. Quelle chance!!

Le début est toujours difficile

Quand Violaine (Community Manager) nous a dit de nous présenter d’abord dans le groupe Facebook, j’ai eu peur en lisant les présentations d’autres stagiaires. Je me suis dit : oui j’ai été sélectionné pour le stage mais il y a des fortes chances de ne pas le terminer. Certains d’entre nous avaient déjà une expérience très remarquable dans l’écriture sur le web car ils écrivaient déjà sur les plateformes les plus connues au monde comme mondoblog ou dans les magazines de leur pays. Moi-même, j’étais aussi blogueur dans le collectif YAGA BURUNDI mais un blogueur débutant avec un gros déficit dans l’écriture. J’ai discuté avec un ami, lui disant que je voulais abandonner le stage. Et sa réponse a été : « Cher ami Désiré, tu veux l’expérience dans ton aventure ; jamais tu ne la gagneras pas si tu ne la tentes pas alors essaye» Après avoir écouté ces propos, j’ai changé d’avis et j’ai pris la décision de continuer jusqu’au bout.

Le succès de l’article de présentation des blogueurs

C’était un article qui présentait tous les stagiaires et leurs motivations pour ce stage, basé sur le climat et l’environnement. Quand j’ai vu l’article sur la page Facebook la Voix des Jeunes, je l’ai partagé sur mon mur facebook. Après avoir fait ce partage, j’ai reçu beaucoup de commentaires et des messages qui me félicitaient. Et la question qui revenait souvent était : «Tu voyages quand mon frère ?» J’ai passé des heures et des heures à leur expliquer que le stage s’effectuera sur l’Internet.

Je n’ai aucun regret

Chaque fois qu’il y avait un appel de groupe ou individuel, je devais dépenser 1000 francs Burundais pour acheter un Giga de connexion et je devais aussi dépenser chaque semaine 2000 francs Burundais afin de répondre aux messages, soumettre les articles et les publier, mais je ne regrette pas d’avoir dépensé tout cet argent car ce que j’ai gagné dans le stage a une très grande valeur.

Ce que j’ai appris

Dans notre pays, ce n’est pas si facile de trouver des individus qui ont leur mot à dire en matière du climat et de l’environnement. En revanche, ce stage m’a permis de dialoguer avec des jeunes du monde entier et ça m’a aidé à comprendre certains concepts. En postulant dans à stage, je voulais en grande partie connaître les astuces du blogging parce que chez nous, le blogging c’est quelque chose qui date de pas de très longtemps. Par ailleurs, j’ai gagné plus que j’imaginais. J’aime beaucoup travailler sur les interviews dans mes articles de blog. Ce stage m’a appris comment faire une bonne interview, comment collaborer avec les autres, être ponctuel au rendez-vous, la situation de l’eau et les gestes faits par mes collègues stagiaires dans leurs pays pour préserver l’environnement. Je me rappellerai toujours de ces deux articles : Que fais-tu pour protéger la planète ? Et En file indienne devant le robinet. Bref, ce stage restera bénéfique pour ma vie.

Qui je remercie ?

Je remercie sincèrement la community manager Violaine Pierre pour ses suggestions et ses commentaires qui m’ont aidé à réduire le déficit dans l’écriture. Mes remerciements s’adressent également à la coordinatrice éditoriale du magazine Say Yess Emmanuelle Genoud, qui m’a donné la chance de publier mon article sur les pages du magazine. Je remercie aussi mes collègues stagiaires pour leur bonne collaboration. Vous allez me manquer. Vos articles, je les relierai toujours. Je vous souhaite bonne chance dans tout ce que vous entreprendrez. Enfin, je remercie tous les parrains et marraines qui nous ont accompagnés tout au long de notre stage. Que Dieu vous protège et vous accompagne dans tous vos projets.

Conseils pour les futurs stagiaires

Ecoutez les conseils du superviseur, organisez bien votre temps, cherchez un téléphone qui fait des bonnes photos pour attirer vos lecteurs, et surtout écrivez, tout simplement.

Protéger l’environnement, c’est protéger un héritage et ça me concerne, ça te concerne et ça nous concerne.

Bon Blogging à tous!!





comments powered by Disqus