Cher futur jeune patron, voici 5 conseils

Avatar Happy CEO @ Otimbi Labs
Boulama Kandine
Inscrit le 25 juin 2017
  • 1 Article
  • Age 23

Être jeune entrepreneur n'est pas une tâche simple. Voici cinq conseils pour vous aider.

Être jeune entrepreneur n'est pas une tâche simple. Voici cinq conseils pour vous aider.

Bonjour, je m’appelle Boulama Kandine. Je suis nigérien et j'ai 20 ans.

Je suis le fondateur de Otimbi Labs, une société de recherche/développement et de services informatiques basée a Niamey au Niger.

Ayant été initié au monde de l’entrepreneuriat dès mes années de lycée, et notamment grâce au Start-up weekend organisé à Niamey en 2014, qui m'a permis de rencontrer beaucoup de personnes, je me suis passionné pour cela, et ce "boost" m’a permis de pouvoir avoir l’expérience nécessaire pour me lancer dans ma propre aventure.

Bref, trêve de mondanités, je ne vais pas vous raconter toute ma vie, mais plutôt ce que j’ai pu apprendre de mes expériences et des erreurs que j’ai pu faire.

Cet article rejoint celui que j’ai écris il y a quelques mois de cela concernant le succès, disponible ici (Il n’y a pas de recette miracle) [1].

1. Vous êtes jeunes, vous êtes beaux/belles, profitez!

Mon professeur de physique au lycée avait pour habitude de dire et répéter “Vous êtes jeunes, vous êtes beaux/belles, profitez !”

En effet, vous avez du temps, vous avez de l’énergie, vous êtes intelligents; bref, vous avez tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer !

Le monde appartient à la jeunesse, vous êtes les leaders de demain. Si vous avez une idée, ou encore mieux, des idées, lancez-vous !

De plus, en tant que jeunes entrepreneur(e)s vous serez souvent amené(e)s à être les plus jeunes dans un environnement donné, que ce soit à des conférences, rencontres, ou même au sein de votre propre société. Vous devez, dans ces situations, mettre votre jeune âge de côté, et mettre tout le monde au même pied d’égalité. Soyez prêts à apprendre des autres, et aussi partager vos connaissances… Gardez en tête que l’âge n’est qu’un nombre.

2. Préparez-vous à échouer (lamentablement)

Je dis toujours que la capacité des individus à faire face aux échecs est proportionnelle à l’échelle de leurs succès futur.

Avant de lancer Otimbi Labs, j’ai tenté plusieurs aventures notamment Projeus (une plateforme d’exposition pour créateurs), qui n’a pas du tout fonctionné, des projets comme celui-là, j’en ai essayé jusqu'à quatre.

Sans vouloir être défaitiste, la plupart des start-ups ne grandissent pas, et mettent la clé sous la porte. Cependant, cette éventualité ne doit pas être confondue avec "échec". Chaque fois que vous démarrez une entreprise, vous gagnez une nouvelle série d'expériences, étendez votre ensemble de compétences et découvrez des leçons précieuses pour vos futures entreprises.

Dans le cas où votre entreprise ne décolle pas, et vous finirez par vous en sortir de toutes manières; gardez en tête ce que vous avez bien et moins bien fait (c’est le plus important) et aussi, rappelez-vous ce que vous avez appris et considérez ce que vous prévoyez faire la prochaine fois. Un(e) entrepreneur(e) ne s’arrête jamais à une entreprise, les chances sont que vous aurez l'envie de démarrer une autre aventure au cours de votre vie; lorsque vous le faites, vous serez une personne (et une entreprise) plus sage et prête à faire face à de nouveaux défis. Il y a toujours une autre occasion! Vous n'avez pas échoué; Vous avez progressé.

3. Ne soyez pas paresseux, mettez-vous au travail et soyez patient(e)s.

Avant de voir le résultat dans toutes choses, il faut du travail.

Cela me fait mal de voir combien de startups ne vivront même pas jusqu'à obtenir un financement.

Voyons les choses en face, si vous ne travaillez pas pour défendre votre idée auprès des autres (notamment les investisseurs et les potentiels clients), personne ne le fera pour vous et personne ne croira en votre projet. La vérité est que votre entreprise ou votre idée n'assurera aucun financement jusqu'à ce que vous ayez prouvé aux investisseurs que votre modèle commercial fonctionne et que vous avez la capacité de travailler dur.

Cela prend beaucoup de temps pour accélérer la croissance de votre entreprise et avoir une entreprise génératrices de flux de trésorerie saines.

4. Commencez maintenant !

Rien ne contraint plus l’execution de projets que le fait de trop réfléchir. Mais gardez en tête que vous êtes jeunes, et que vous devez faire des erreurs pour apprendre.

J’ai appris à coder à 14 ans [2]. Et un an après je faisais des petits services en ligne (gratuitement d’abord) histoire de me forger une petite réputation, et gagner en expérience. Cela m’a permis d’avoir un carnet d’adresse qui a aidé à propulser l’entreprise que j’ai lancé quatre ans plus tard.

Visez de commencer votre entreprise lorsque vous avez environ 20 ans ou moins, vous avez un maximum de temps pour faire les erreurs nécessaires qui vont vous aider à vous forger un mental et une personnalité.

5. Soyez humble

Les entrepreneurs intelligents excellent pour demander de l'aide aux autres. Ils exploitent leurs réseaux pour des conseils, du travail, des présentations, des recommandations et des capitaux gratuits. Ils ont le talent de faire croire aux gens en leur vision et de les aider, sans paiement.

Cela est être humble. Beaucoup de gens sont impatients d'aider les jeunes dans leur première entreprise, si seulement c'est demandé. L'arrogance et une approche fondée sur le savoir-faire sont des attitudes dommageables lorsqu'on essaie de sortir de l’entreprise.

--

Merci d’avoir pris le temps de lire ce petit billet, qui, je pense vous aura éclairé sur ces points !

Je suis disposé à interagir avec vous sur mes réseaux sociaux, notamment Twitter (@boulama_k), posez-moi des questions et allons plus loins que cet article.

Sources:

[1] https://medium.com/@boulama/il-ny-a-pas-de-recette-miracle-69422c642aa

[2] https://baiwa.wordpress.com/2016/01/28/boulama-kandine-un-geek-ne/





comments powered by Disqus