Arrête d’enfumer notre air

no picture Charlie Mundo
Inscrit le 16 novembre 2017
  • 2 Articles

Dans « notre », il y a le tien et le mien.

Je pense que tu as oublié l’autre. Cet autre qui ne veut pas fumer…

Début de journée typique, je marche jusqu’au transport en commun prendre mon bus, et là une personne fume devant moi. Je retiens mon souffle et je la double. Plus loin j’en croise une seconde. Impossible de la dépasser, soit la rue est trop étroite et elle prend tout le trottoir, soit elle marche trop vite, soit quelqu’un arrive en face et m’empêche de passer… Je me retrouve bloqué. J’ai beau retenir mon souffle, un moment il va bien falloir que je respire. Ca y est. Je viens de l’inhaler. Je sens la fumée qui entre dans mes poumons. Ca me gratte, ca pique, je ne voulais pas respirer cette merde mais je n’ai pas eu le choix. Si ca n’arrivait qu’une fois de temps en temps, bon je fermerais les yeux, mais là c’est chaque jour, partout. A l’arrêt de bus, dans la rue, devant la boulangerie, devant l’école, devant la piscine, à toutes les soirées… C’est là, dans ces moments-là que je m’énerve. J’ai envie de crier, mais qu'est ce que cela apporterait ?

En soi, je n’ai rien contre les fumeurs, tant qu’ils ne viennent pas m’imposer leur air enfumé. Mais le truc c’est que leur air, c’est aussi le mien !

Bon ce discours tu l'as déjà entendu : tes proches qui veulent que t'arrêtes, pour ta santé ; le "FUMER TUE" en gros sur les paquets et le prix des paquets qui ne fait qu'augmenter, ambivalence d'un Etat qui n'interdit pas totalement cette drogue et qui en profite pour te vider les poches ; les devantures des magasines sur "Comment arrêter de fumer", "Arrêter de fumer en 10 étapes", qui font écho aux autres articles "anti-pensée" sur les régimes à suivre, sur les comportements à avoir, "Comment être féminine", "Comment être un homme doux", "Comment être séduisant/e"... ; les panoplies de médicaments qu'on te propose en pharmacie, parce que l'industrie pharmaceutique n'allait pas se priver d'exploiter ce filon juteux ; la cigarette électronique où on te dit que tu peux diminuer la dose de nicotine, mais en fait c'est juste en moyen de re-dynamiser et technologiser l'industrie du tabac... Dès qu'il y a de la technologie, ça séduit plus. C'est notre ère. Donc, normalement tu sais déjà que en fumant tu t'oublies. Tu ne penses pas toi, mais aussi tu ne penses à tes enfants, à nos enfants, à notre monde, notre air, à moi...

Pourquoi avoir besoin de fumer ? Tu sais que cette chose a été créée par les industrielles pour faire du chiffre en utilisant tes peurs et tes angoisses. Un pur produit du capitalisme. Et il continue à t’avoir, augmentant chaque année le prix du paquet, au lieu de tout simplement l’interdire. Ils se font du biff’ et toi tu deviens accro. Métro cigarette boulot cigarette dodo ? C’est ca la vie ? Plutôt que cloper pour éliminer ton stress (schéma TRES occidental où on traite la conséquence plutôt que la cause) si tu allais voir plus haut, pour résoudre le schmilblick. Peut-être qu'en allant dans de plus hautes sphères tu te rendras compte que ce n’est pas être libre que de pouvoir faire ce que tu veux/(penses vouloir). Ce n’est pas vouloir quelque chose quand tu agis par mimétisme. Ce n’est pas vouloir quand on te contrôle par derrière. Ce n’est pas vouloir quand tu n’es plus maître de tes actions et de tes pensées. C’est lorsque tu es capable de t’affranchir de toutes ces dépendances que notre société de consommation a mises en place que tu pourras te considérer comme à demi-libre. Et je dis à demi, car la route reste longue après ce premier palier.

Tu me diras, on va bien mourir un jour, mais si je pouvais éviter d’avoir un cancer à cause du tabagisme passif ça serait déjà ça.





comments powered by Disqus